• Origines du manipulateur pervers narcissique

    Le "pervers narcissique" correspond au troisième et plus profond degré du manipulateur (voir les différents degrés). La plupart des psychologues, spécialistes, et proches des pervers narcissiques affirment qu'il est impossible de les soigner.

    En effet, les pervers narcissiques sont caractérisés par la non-conscience de leur pathologie. Il leur est impossible de sentir leur maladie car leur personnalité est basée sur le mensonge.

    La théorie que je vais exposer est une piste de soins. Qui dit soin, dit spécialiste. Beaucoup de victimes de pervers narcissiques ne font pas le "deuil de la communication" et désirent le/la "sauver": il est désarmant "d'abandonner" un pervers narcissique. /! C'est vous la victime. Il faut vous protéger, vous reconstruire. Ne retombez pas dans l'engrenage.

     

     

    Sans plus attendre, la théorie: (source )

    Origine de la pathologie:

    Le pervers narcissique n’a pas de narcisse car il a été investi par ses parents d’un desir narcissique, ce qui l’a empéché de faire pousser sa propre fleur narcissique. Une fois adulte, il se fabrique une image narcissique (un reflet du narcisse) en puisant dans l’autre. Mais ce n’est qu’un reflet fait de brics et de brocs… Il ne peut admettre qu’il ne s’agit que d’un reflet, qu’il n’a pas de narcisse, car ça entraine sa propre mort narcissique…

    L’analogie au vampire est ce qui a de plus proche pour comprendre un PN.
    Le vampire a besoin du sang d’un autre pour survivre. Si il ne se nourrit pas de l’autre, il déperrit et meurt. Or le vampire s’il veut redevenir humain doit mourir mais ce qui va à l’encontre de l’instinct de survie. Il est donc pris dans un paradoxe insoluble.


    Le pervers narcissique afin de pouvoir donner le change, développe une intélligence machiavelique. Il maitrise l’art du langage et de l’illusion ; c’est pourquoi je ne crois pas que les psychanalyses traditionnelles puissent lui venir en aide, car il ne peut admettre que l’autre a raison.

    ( différent du manipulateur pervers narcissique, (second degré: voir les degrés) lui, possède une identité narcissique démesurée et utilise la manipulation pour l’imposer partout et à tous. Celui ci cherche la domination, à tout contrôler, à faire valoir son autorité…il écrase l’autre pour qu’il se sente plus faible, ce qui le rend lui plus fort…Il cherche le pouvoir)

    Possibilité de soin: Il faut selon moi le sortir du cadre normal, utiliser des techniques qu’il ne peut maitriser et qui devront l’amener à faire face et à sortir de sa réalité alternative. Le seul qui peut convaincre un PN est le PN lui meme.

    L’art therapie pourrait etre un bon moyen s’il est couplé à une thérapie systémique, basé sur le jeu du questionnement interne. La pratique dirigée de l’art (« pouvez vous me représenter comment vous vous voyez ») va permettre de changer l’objet du PN. Il ne s’agit plus ici d’un humain à qui on peut voler son narcisse, mais d’un « miroir passif » dans lequel le PN doit se projeter.

    Comme il est impossible de maitriser totalement l’expression artistique, certaines constructions subjectives vont apparaitre sur le dessin. Au thérapeute de relever ces constructions et de demander au PN sa propre interprétation. En aucun cas le thérapeute n’a intérêt à donner sa propre analyse, ce qui le remettrait dans le jeu du PN. Le but consiste à placer le PN face à lui même, jusqu’à ce qu’il prenne conscience de sa réalité narcissique. Si on arrive à lui faire dire à lui même qu’il n’a pas de narcisse, alors il devrait prendre conscience de sa propre mort narcissique et être capable de se projeter dans l’avenir en faisant pousser sa propre fleur narcissique et se reconstruire.

     

    /! Lorsque vous êtes victime du pervers narcissique, une dépendance affective se met en place. Vous pouvez prendre conscience de ceci: pour survivre au manipulateur pervers narcissique, vous vous comportez comme le manipulateur en recherche de compromis (premier degré, habituel dans la communication, c'est normal: voir les différents degrés). Vous ne voulez pas le/la perdre. Une dépendance affective se met en place. Lorsque notre affect est engagé, nous projettons une image de l'autre. Ici, l'autre, c'est le pervers narcissique. Relisez la phrase en gras "en aucun cas le thérapeute n'a intérêt à donner sa propre analyse, ce qui le remettrait dans le jeu du Pervers Narcissique". Cela ne lui rend pas service, l'entretient dans sa pathologie.


  • Commentaires

    1
    ANONYMECANADA
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 20:16
    Les commentaires sur ces sites sont tristes. Les gens semblent avoir peur de dire les noms des personnes concernées. Je connais une personne à Québec qui a réussi à faire interner deux pervers narcissiques, ces personnes sont des jumeaux. Pascal et Patrice Saint-Pierre qui demeuraient à Beauport et maintenant en asile pour la vie dans la région de Montréal. Leurs parents, deux malades ont travaillé au gouvernement à Québec. Ils ont menacé une personne honnête avec les Hells Angels. En terminant, tout le monde sait qu’un pervers narcissique doit avoir des complices. Des gens profiteurs, calomnieux, menteurs, hypocrites et même des chieurs et des chieuses. Restez honnête et courageux et n’hésitez pas à utiliser la force nécessaire.
    2
    Gladys
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 21:09
    Bonjour, ma mère est une perverse narcissique. J'ai pu mettre un nom sur sa maladie il y a de ça 6 mois. J'ai entamé une thérapie afin de me reconstruire, de corriger les réflexes inadéquats, me retrouver et enfin pouvoir vivre. J'ai déjà pas mal avancé et pu gouté à quelques moments simples de la vie. Je suis au stade de deuil et de nombreuses questions me traversent encore l'esprit. J'aimerais en connaître davantage sur cette pathologie. Quand apparait-elle? est-elle évolutive? ma mère ne m'a-t-telle jamais aimée? les moments "tendres" étaient-ils tous faux? toutes ces questions m'empêchent d'accepter l’inexistence d'une mère telle qu'on la conçoit (aimante, sans conditions, ...), elle me manque, je l'attends encore en vain... en savoir plus sur sa personnalité, son évolution dans le temps, pourrait, je pense, m'aider à y voir un peu plus clair et accepter le deuil. Merci d'avance. PS à "anonymecanada" : pas de nom permet de se (et autres victimes du PN) protéger de ce genre d'individus.
    3
    Marlène
    Samedi 5 Octobre 2013 à 21:14
    bonjour, Je trouve dommage de se connecter sous le nom d'Anonymecanada en donnant le nom d'autres personnes. Ce n'est pas fair play ! Gladys, je vous conseille de faire le deuil vraiment.... Si vous pouvez lire le livre de Jean-Charles Bouchoux, ce sera très utile pour vous, mais il y en a tant d'autres. J'ai connu au moins 5 PN (hommes, femmes, en famille, au travail), il faut les fuir.... Je vous recommande aussi d'aller sur ce site : http://stopmanipulation.wordpress.com pour faire le tour de la question ! Courage
    4
    simone
    Dimanche 20 Octobre 2013 à 12:24
    je vis avec un manipulateur narcissique, depuis 50 ans. aujopurd'hui, grâce à internet nous avons des informations qui n'existaient avant. au sujet de mon mari, avant notre mariage, il y avait toujours des histoires, à tel point que je ne voulais plus le voir et encore moins faire ma vie avec, mais, à l'époque, j'étais ignorante, faible, fragile, ayant besoin d'affection. finalement, ma grand'mère m'a imposée de me marier avec lui, ce que je fis. puis les histoires ont continuées, il est vrai que j'étais immature, et j'ai fait des GAFFES ! aujourd'hui, j'en souris, mais à l'époque j'en pleurais ! j'étais à sa disposition, en tout point, j'avais peur de me retrouver toute seule, je ne voulais pas revenir chez ma mère, elle avait refait sa vie. j'ai eu trois magnifiques enfants, et je ne travaillais pas.pour faire court, je me posais des questions à son sujet, il y avait une froideur glaciale par moment. Il s'est occupé de la maison et des enfants, il a des mains en OR, pour le bricolage, il ne fume pas, ne boit pas, économe, mais d'un orgueil à fleur de peau, il ne faut pas le critiquer, rabaisser,et il est querelleur. je n'avais pas de réponse aux questions que je me posais. aujourd'hui, je sais, j'ai pu diagnostiquer son comportement, et de ce fait, je ne démarre plus au quart de tour, car j'ai compris qu'il voulait M'ATTEINDRE"., donc c'est terminé je me protège et je vis pleinement, je vais voir ma famille et lui va voir ses amis d'enfance, car ils sont sur beaucoup de choses ignorants et sont en admiration sur cet homme, il est généreux avec ses amis. il est gentil, en ce moment, généreux même; il semblerait qu'il ne veut pas se séparer de moi, je reste dubitative. on verra, s'il est toujours bien disposé et combien cela va tenir ! J'ai eu la chance de travailler, lui à l'époque ne voulait pas, aujour'dhui je comprends. je ne suis plus dépendante, j'ai une petite retraite. par contre, le fil rouge de sa vie c'est la JALOUSIE, imbécile parfois. il ment, mais je ne me suis aperçue de ses mensonges que depuis 5 ans, je croyais tout, d'autant qu'il se "disait chrétien évangélique". ce qui me frappe chez c'est homme, c'est qu'il ne s'est JAMAIS REMIS EN QUESTION, JAMAIS, il a toujours raison et c'est toujours la faute des autres. il est aussi violent,(enfants, surtout avec nos garçons). Il y a, des degrès différents, dans ce genre de comportement.
    5
    effraie50
    Vendredi 25 Octobre 2013 à 11:26
    je vis avec un pervers narcissique depuis 29 ans et j'ai découvert ça depuis peu, de temps et je ne sais plus comment me sortir de son emprise de malade je suis entourée que de sa famille au secours aidez-moi à m'en sortir.Merci à vous et à + effraie50
    6
    helene
    Vendredi 10 Janvier 2014 à 15:51
    J ai une fille perverse qui fait souffrir toute la famille....elle se trouve seule car toutt le monde lui tourne le dos pour obtenir un peu de paix... mais apres qq semaines de tranquilte elle revient ennous occasionnant des scandales car elle ajoute de l alcool... cest invivable pour tout le monde.. pour elle c est notre faute. Elle subit une mauvaise famille... que faire car ca finira mal tres mal car elle peut aussi etre capable de viole nce... elle a 49 ans celibataire jamais d hommes ni de femmes
    7
    constance
    Lundi 6 Avril 2015 à 16:34
    Bonjour, J'ai vécu presque 1 an et demi avec un pervers narcissique. Il est âgé de seulement vingt et un an je me dis que le chemin risque d'être très long pour lui avant qu'il se rende compte de sa pathologie. D'où ma question: si un pervers narcissique se retrouve seul et que sa victime le "surpasse" socialement, est-il possible qu'il prenne conscience que sa façon de raisonner est erronée? Et y a t'il différents stades à cette maladie qui rendrait plus simple la guérison pour un cas dont la pathologie est moins avancée que certains?
    8
    Bernard
    Jeudi 10 Mars 2016 à 12:34

    Je m'appelle Bernard. Cette histoire est vraie, seuls les prénoms ont été changés...Gaëlle est belle avec son sourire éclatant et ses yeux clairs. Elle était devenue mon âme soeur, celle qui aimait tout ce que j'aimais, tout ce que j'espérais elle l'attendait aussi...elle voulait une fille de moi...le temps de se séparer de son conjoint et nous nous marierons...il lui faisait mal quand il lui faisait l'amour et n'aimait pas sa culture. Ses deux fils, Saul et Ludo, étaient les plus beaux du monde, ils s'entendront si bien avec Alice leur future sœur ! Puis le grand jour est arrivé...nous étions ensemble...doucement elle a pris les rênes, s'est montrée possessive, autoritaire, me rejetant quand je me m'approchais d'elle...j'avais tous les défauts du monde, elle prenait le parti de ses deux fils, de trois et sept ans (avec des troubles du comportement : le petit se tétanisait à la moindre frustration et le grand ne voulait plus vivre, souffrait d'encoprésie...) me faisant passer pour un irresponsable. J'avais tout quitté pour elle et rien n'était assez beau ! Elle provoquait des disputes incessantes, mes économies disparurent puis je perdis treize kilogs en deux mois en apprenant qu'elle venait d'avorter, en cachette, de notre (?) enfant ...elle m'appris qu'elle voulait pratiquer le candaulisme puis qu'elle couchait avec Dominique, le père de Saul et Ludo ainsi qu'avec un autre ex...Benoit. C'est Benoit qui me sauva...je n'étais plus qu'une loque quand elle me quitta pour lui ...pauvre Benoit, pauvres enfants...il vient de divorcer pour Gaëlle, sa fille n'a pas deux ans...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :