• Il est possible de classifier la manipulation sous trois rubriques:

     

    1. Manipulation positive, qui ressemble plutôt à une négociation, à de la diplomatie
    « Chéri(e), je reste au travail ce soir, comme cela je vais en terminer avec mes dossiers et nous pourrons passer un week-end tranquille ensemble »
    Oui, bonne intention, sauf que ce n’était pas forcément comme cela que le conjoint(e)
    avait prévu sa soirée.

     


    2. Manipulation égocentrique
    Le manipulateur égocentrique n’est la plupart du temps qu’à la recherche de son bénéfice personnel, de ses intérêts, sans se préoccuper de la gène, du malaise du désagrément qu’il cause à autrui. Il agit de façon très égoïste.
    Il est très malin, voire rusé, trompeur, c’est un excellent parleur, il « anesthésie » par sa brillance intellectuelle.
    Il est guidé par le pouvoir, le gain , la reconnaissance personnelle, la renommée.
    Pour ce cas de manipulateur, s’il accepte d’être mis en face des faits, il éprouvera peut-être des regrets .

    Illustration (source): Avant, je m'en foutais de manipuler, je m'en foutais d'être méchante, ça m'étais égal et surtout j'aimais me mettre en avant, prendre toute la place, être la reine. (...) J'en étais fière, j'avais l'impression d'être la plus forte, je n'avais pas l'humilité que je ressens maintenant face aux autres et face au monde en général. (...) Et puis surtout avant, j'avais besoin qu'on me fasse mal, pour ne pas me culpabiliser d'être mauvaise. J'avais besoin de me retrouver avec des gens qui seraient assez forts pour me combattre, je voulais la guerre, une guerre totale et annihilante, et dans le même temps ces gens là me faisaient mal... Je me rapelle avoir souvent provoqué des situations pour vraiment avoir très mal, et avoir rejeté des hommes trop gentils. Mais ça je ne m'en rendais pas compte, c'est maintenant avec le recul que je le sais...  


     

     

     3. Manipulation destructrice ( pervers narcissique)
    Orgueil démesuré, méfiant, et à tendance à raisonner faux, (son postulat de base semble logique, il est en fait erroné, il en résulte une démonstration fausse voire mensongère).
    Son objectif est de diminuer, culpabiliser, rabaisser, détruire ses victimes.
    Il utilise la désinformation, la calomnie, le mensonge.Sa morale est des plus douteuses, il ne respecte pas les règles, il est au dessus des lois.
    En fait c’est un lâche qui s’arrange pour que ses victimes soient ou se sentent coupables et responsables, il peut ainsi continuer son « entreprise de démolition » en toute impunité.
    Il semble très sur de lui, inattaquable, intouchable, il terrorise les gens, et quand ceux-ci veulent tenter de se défendre en général cela se retourne vers eux.
    Il se dit foncièrement honnête,allant jusqu’à dire qu’il agit pour votre bien et votre cause.
    Il ne reconnaît pas ses tords, quand il est pris sur le fait, il ne regrette rien, ne s’excuse pas et n’éprouve aucun sentiment pour les personnes à qui il a causé du tort .
    Souvent ce sont des structures de types paranoïaques, obsédées par l’idée d’être en danger.
    C’est son côté incohérent entre ce qu’il dit et ses actes qui le rend dangereux, car il plonge l’autre sans cesse dans la confusion.
    C’est un expert du harcèlement moral, un véritable « virus destructeur », comme une cellule cancéreuse qui n’en finit pas de grignoter votre énergie vitale.

    Illustration (source):  je constate tous ces traits sur mon fils de 3 ans et demi , qui sont la reproduction exacte du comportement de mon ex belle-mère et de mon ex compagne avec qui il vit au quotidien . Le peu de temps que je passe avec lui , je le reprends gentiment , essaie de lui inculquer le mot  » partage » qu’il ne comprend pas ; J’essaie de lui apprendre à agir et parler avec douceur , en me servant de mon chat qui fuit dès son arrivée , effrayé par sa brusquerie et son parler trop fort et trop agressif … Et , j’y arrive , car il souhaite caresser le chat et est très désappointé de le voir fuir à son approche !! Mais tout est à recommencer , 15 jours après….

     

     

     

    Source (théorie)


    votre commentaire
  • De nombreuses personnes fonctionneraient sur le modèle qui va être défini au moyen des trente items suivant d'observation clinique simple.

    Il faut au moins une dizaine de toutes ces caractéristiques pour pouvoir parler de manipulateur.

     

    - II culpabilise les autres, au nom du lien familial, de l'amitié, de l'amour, de la conscience professionnelle.

    - Il reporte sa responsabilité sur les autres ou se démet de ses propres responsabilités.


    - Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes et les situations.

    - Il fait croire aux autres qu'ils doivent être parfaits, qu'ils ne doivent jamais changer d'avis, qu'ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et aux questions.

    - Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique, dévalorise et juge.


    - Il fait faire ses messages par autrui ou par des intermédiaires ( téléphone au lieu du face à face, laisse des notes écrites).


    - Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner et peut provoquer la rupture d'un couple.


    - Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins (courtoisie, humanisme, solidarité, antiracisme, gentillesse, générosité, bonne ou mauvaise mère, etc.).


    - Il utilise des flatteries pour nous plaire, fait des cadeaux ou se met soudain aux petits soins pour nous.


    - Il ment.

    - Il joue le rôle de la victime pour qu' on le plaigne: maladie exagérée, entourage "difficile", surcharge de travail, etc.

    - Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et ses opinions .

    - Il répond souvent de façon floue.

    - Il évite ou s' échappe de l'entretien, de la réunion.

    - Il prêche le faux pour savoir le vrai, déforme et interprète.

    - Il menace de façon déguisée ou fait un chantage ouvert.

    - Il ignore les demandes (même s' il dit s’en occuper).

    - Il menace de façon déguisée, ou fait un chantage ouvert.

    - Il change carrément de sujet au cours d’une conversation.

    - Il mise sur l'ignorance des autres et fait croire a sa supériorité.

    - Il est égocentrique.

    - Il ment.

    - Il est jaloux.

    - Il ne supporte pas la critique et nie les évidences.

    - Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres.

    - Il utilise très souvent le dernier moment pour demander, ordonner ou faire agir autrui.

    - Son discours parait logique ou cohérent alors que ses attitudes, ses actes ou son mode de vie. répondent au schéma opposé, il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.

    - Il utilise des flatteries pour nous plaire, fait des cadeaux ou se met soudain aux petits soins pour nous.

    - Il produit un état de malaise ou un sentiment de non-liberte (piège).

    - Il nous fait faire des choses que nous n'aurions probablement pas faites de notre propre gré.

    - Il est constamment l'objet de discussions entre gens qui le connaissent, même s'il n'est pas là.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique